Communication des résultats du jour

Surveillance atmosphérique sur les dernières 24h / 48h :

Les balises atmosphériques de Montauban et de Valence d'Agen ne signalent pas de contamination de radioactivité artificielle détectable, dans les limites de capacité de ces appareils. Ces balises mesurent l'alpha, le bêta, le bêta retardé, l'iode et le radon.

Depuis le 29/12/19, la balise d'Agen est en panne pour les mesures des voies alpha, bêta, bêta retard et radon. Seule la mesure de l'iode fonctionne en continu.

EXERCICE / EXERCICE DU 27 ET 28 MARS 2018 AU CNPE DE GOLFECH: SIMULATION D'ACCIDENT NUCLEAIRE:

Dans le cadre de l'exercice qui s'est joué au CNPE de Golfech le 27 mars 2018 et le 28 mars 2018 matin:

- le LVD82 a analysé les valeurs des balises atmosphériques dés l'annonce de l'accident,

- et est resté en situation de vigilance pour la surveillance de l'air, et pour renseigner le site en fonction des besoins.

Le 28 mars 2018: exercice en situation de post accidentel: le laboratoire se tenait prêt pour organiser des analyses sur des produits alimentaires , ou autres.

Evènement sur une pollution en Ruthenium 106 en Europe:

Plusieurs réseaux de surveillance ont révélé en Europe des niveaux de ruthénium 106 de l’ordre de quelques milliBecquerels/ m3 d’air. Concernant les filtres des trois balises atmosphériques sises à Montauban, Valence d’Agen et Agen, analysés au laboratoire sur la période du 13/09/17 au 6/11/17, toutes les teneurs en Ruthenium 106 sont inférieures à des limites de détection oscillant entre 0,05 et 0,4 milli Becquerels/ m3 d’air.

Si un adulte respirait un air de 0,5 mBq/ m3 (valeur défavorable de Montauban) pendant un an, il recevrait une dose par inhalation 2500 fois plus faible que le 1 mSv/ an fixé pour la population par le code de la santé publique.

Pour toute information complémentaire, un communiqué du LVD82 est disponible sur la page des résultats.

Rappel sur l'événement du 19 octobre 2016 au CNPE de Golfech : seuil d'alarme règlementaire (cheminée des effluents gazeux) dépassé pendant 2 minutes. Les balises atmosphériques de Montauban, Valence d'Agen et Agen n'ont pas signalé de contamination de radioactivité artificielle détectable, dans les limites de capacité de ces appareils.

Le LVD82 a analysé  en laboratoire le filtre de la balise de Valence d'Agen, couvrant cette période. L'analyse n'a pas relevé d'activité artificielle au delà des limites de détection de sa technique de mesure.


Rappel sur l'évènement de septembre 2015 : les analyses faites en laboratoire sur le filtre de la balise atmosphérique sise à Valence d'Agen, couvrant la période du 1/09/15 à 10h40 au 5/10/15 à 9h45, avaient mis en évidence des traces de Cs137.

L'activité mesurée est de 0,05 mBq/m3 ± 0,01 dans les conditions analytiques du LVD82.

Si un adulte respirait uniquement ce type d'air analysé par le LVD82 pendant un an (Cs 137 à 0,05 mBq/m3 ± 0,01), il recevrait environ une dose quasiment 300 000 fois plus faible que celle autorisée (1 mSv/ an).

Partager